Jardiniste

Terrasse

Les pierres naturelles pour la terrasse

Les pierres naturelles sont extraites de carrières réparties un peu partout dans le monde. Il est encore très fréquent qu’elles soient taillées à la main. C’est donc un produit d’une authenticité rare… Le sol carrelé est un sol résistant, durable, et facile d’entretien.

N’accordez pas tout votre intérêt à l’aspect esthétique, assurez-vous également que la pierre convient à l’endroit où vous souhaitez la placer. Certaines variétés ne peuvent être placées à l’extérieur, il faut donc être très vigilant.

Pensez également à demander à votre fournisseur une fiche technique sur laquelle sont indiquées la résistance à la pression et la porosité.

N’oubliez pas que ce matériel est 100% naturel, il peut donc y avoir une différence entre le carreau commandé et celui qui vous est fourni. Pour éviter d’avoir une mauvaise surprise, vous pouvez toujours vous rendre chez le grossiste qui vous montrera le bloc dans lequel seront taillés vos carreaux.

Lors de la commande, il est également important de préciser si vous souhaitez placer les carreaux avec ou sans joints.

Les différents types de pierres naturelles

Les différents types de pierres sont identifiables en fonction de la provenance, de la texture, mais aussi du processus géologique. Il existe donc des milliers de pierres naturelles.

On peut toutefois les séparer en six groupes :

Le granit

C’est la pierre naturelle la plus dure et la plus résistante, mais c’est aussi la plus chère. Le granit est une roche éruptive provenant du magma solidifié des volcans. Il se distingue par ses différents tons (clair, gris pâle, verdâtre, rouge, rougeâtre et exceptionnellement bleuté), ainsi que par son aspect tacheté.

Le marbre

Il est moins solide et moins résistant à l’usure que le granit. Cette différence est due au fait que le marbre est poreux. De plus, le marbre a besoin d’un entretien régulier pour garder sa brillance naturelle. Le gros avantage du marbre est qu’il peut être poli.

Notez que le travertin et la pierre bleue appartiennent au groupe des marbres.

La pierre blanche

Elle est constituée de calcaire fusionné et durci. C’est une pierre tendre, et en fonction de la source d’extraction, elle peut être relativement poreuse. Toutes les variantes ne peuvent donc être placées en extérieur. C’est sans doute pour cela qu’on la surnomme «pierre chaleureuse» car elle convient mieux à l’intérieur des habitations.

Contrairement au marbre, la pierre blanche n’est pas polie, mais adoucie (voir plus loin dans ce chapitre).

La pierre bleue

Elle est souvent appelée «petit granit», mais c’est une pierre calcaire et sédimentaire. La pierre bleue peut être utilisée pour pas mal de choses dans la construction. Cela inclus les seuils et les encadrements de portes et de fenêtres, la fabrication d’un escalier, d’une tablette de lavabo ou encore d’un plan de travail pour la cuisine. A l’extérieur, on la retrouvera placée dans une allée ou sur une couverture de mur.

Sa couleur varie en fonction du type de finition, cela va du gris clair au noir.

Le travertin

C’est également un type de marbre. Il est caractérisé par la présence de cavités qui le rendent poreux. Il a une teinte allant du gris au jaunâtre.

La mosaïque de marbre ancien

Ces pierres «anciennes» sont utilisées pour donner un peu plus de vie au sol. Les pierres sont souvent combinées à des carreaux rustiques et à des carreaux de formes différentes comme des triangles ou des lignes. Vous pouvez donc créer un motif original et personnalisé.

Les types de finitions

La finition d’une pierre se détermine via son aspect esthétique, sa résistance, sa facilité d’entretien et sa sûreté. Lors du choix de la finition, il faut tenir compte de l’espace dans lequel la pierre sera intégrée. L’aspect et le prix de la pierre dépendent en grande partie de la finition.

Le polissage

C’est le type de finition le plus lisse, il consiste à poncer la pierre jusqu’à ce qu’elle brille. Les couleurs sont donc plus vives, tandis que les veines et les fractures sont beaucoup moins visibles. Le polissage est déconseillé dans les lieux à passage fréquent, principalement en raison des risques de glissade, mais aussi parce qu’un entretien régulier est indispensable pour conserver la brillance du sol. Certaines pierres naturelles calcaires ne peuvent être polies car l’usure de la couche polie est trop rapide.

L’adoucissage

C’est aussi une finition de type «lisse», mais elle est plus mate et plus grossière que le polissage. On utilise surtout l’adoucissage dans les endroits très fréquentés car un sol adouci est moins dangereux et plus facile à entretenir qu’un sol poli.

Les finitions brutes

Cette appellation regroupe différentes techniques qui permettent à la pierre d’être travaillée mais de garder un aspect rugueux. On utilisera généralement ces finitions pour des sols extérieurs. Les méthodes les plus connues sont le brutage, le ponçage, le sablage, le bouchardage et le flammage. Elles diffèrent d’un point de vue esthétique mais se valent au niveau prix et facilité d’entretien.

Les finitions manuelles

Le clivage conserve l’aspect naturel de la pierre grâce à un burin spécial. Le sbattu trace sur la pierre de petites entailles plus ou moins de même taille. Le ciselage permet de d’obtenir de très fines rainures.

Comment bien entretenir les pierres naturelles ?

Tout comme les autres revêtements, la pierre naturelle doit être entretenue régulièrement et de manière adéquate. Pour en profiter longtemps, demandez à votre fournisseur les produits adéquats.

De temps à autre, nettoyez le sol à l’eau et au savon naturel. N’utilisez pas trop souvent de savons synthétiques car ils laissent un résidu sur le sol.

La pierre n’apprécie pas le sable. Pour éviter tout contacts, placez un paillasson à l’entrée et passez régulièrement la brosse.

Cliquer pour laisser un commentaire

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Haut